Sélectionner une page
Les jiaozis, ce sont ces petits raviolis chinois dont je vous ai déjà parlé ici. A Shanghai, j’en mangeais presque quotidiennement. On en trouve en effet à chaque coin de rue, difficile de résister à la street food en Asie ! Pour cette recette de jiaozis, j’ai imaginé une farce entièrement végétarienne qui me rappelle les odeurs de Shanghai … 

Cette recette a été créée pour l’atelier cuisine que j’animais pour Patate Paris. Afin qu’ils soient vraiment réussis, je vous conseille de faire vous même la pâte. C’est certes un peu plus long, mais tellement meilleur !

Pour la pâte à raviolis (pour environ 50 raviolis) :

  • farine de blé : 350 g
  • eau tiède : 175 ml

Mélanger bien le tout et pétrir la pâte jusqu’à ce qu’elle soit bien souple. Former un boudin d’environ 2cm de large et couper de petits cylindres de 1,5 cm environ. Appuyer à l’aide de la paume de votre main sur le petit rond puis à l’aide d’un rouleau abaisser jusqu’à obtenir un cercle très fin de pâte d’environ 4,5cm de diamètre.

Pour la farce (environs 50 raviolis) : 

  • Shiitakes frais : 300 g
  • BokChoy : 700 g
  • Cebettes ou ciboulette thai : 50 g
  • gingembre : QS
  • ail : 1 gousse
  • sauce soja : 2 CaS
  • vin Shaoxing : 1 CaS
  • vinaigre noir : QS
  • huile de sésame : 1 CaS
  • poivre de Sichuan : QS
  1. Après avoir lavé les champignons, couper une petite partie du pied et détaillez-les en petits dés.
  2. Faites les dégorger puis ajouter un peu d’huile de sésame, une pincée de poivre de Sichuan puis déglacer au vin de Shaoxing et réserver.
  3. Pour le Bokchoy, séparer les feuilles du blanc. Couper en petits dés les blancs et les feuilles en 2 ou en 3 si elles sont très grandes. 
  4. Sur une poêle faire sauter la partie blanche jusque l’eau s’évapore puis ajouter un peu d’huile de sésame, presser l’ail puis ajouter les feuilles. Bien mélanger pendant quelques minutes. Ajouter ensuite un peu de sauce soja, remuer et débarrasser.
  5. Faire revenir le gingembre haché rapidement dans un peu d’huile et l’ajouter au bokchoy.
  6. Une fois les shiitakes refroidis, incorporer la ciboulette ciselée finement et bien mélanger.
  7. Mélanger tous les ingrédients de la farce ensemble et laisser refroidir.

Le pliage

Il y a plusieurs pliages différents, qui diffèrent également en fonction de la cuisson qui sera faite ! Pour une cuisson dans l’eau bouillante que j’explique ci-dessous, et pour les novices, je vous conseille le pliage suivant : 

Mettre la farce au centre du rond de pâte (notez que plus il y aura de farce, plus le pliage sera difficile). Replier le rond en deux, puis commencez à repliez la pâte en partant d’un côté jusqu’à l’autre (vous pouvez mettre un tout petit peu d’eau si besoin pour que la pâte colle mieux, mais normalement cela n’est pas nécessaire car la pâte est faite maison).

Voici une petite vidéo prise lors de l’atelier de cuisine pour vous aider sur un pliage similaire ! 

 

La cuisson Je vous propose deux cuissons différentes !

Plongez les jiaozis dans l’eau bouillante. Une fois l’ébullition repartie, versez de l’eau froide dans la casserole et attendre la reprise de l’ébullition. Retirez-les et dégustez immédiatement, avec un peu de vinaigre noir. 

Vous pouvez également les faire cuire à la vapeur environ 10 minutes puis les faire frire très rapidement sur un côté avec un peu d’huile de sésame. A déguster également avec un peu de vinaigre noir.

Bonne dégustation !

[et_pb_comments_1 _builder_version= »3.10.2″][/et_pb_comments_1]

INSTAGRAM

Pin It on Pinterest