Sélectionner une page
palourde

Palourdes, basilic thai et ail noir.

L’air de l’océan n’en finit pas de m’inspirer …

En revenant du vivier où je me suis acheté mon quota d’huitres (régime non négociable de l’été ; je me fais une cure pour tenir le choc lors de mon retour à Paris !) j’ai également pris des palourdes. 

Les palourdes, je les aime de toutes les façons, crues ou cuites c’est toujours un régal. Lorsque j’ai le temps, j’adore aller à Noirmoutier au passage du Gois et attendre que la mer s’ouvre pour aller chercher ces précieux coquillages. Cet endroit est absolument magique, j’y ai passé une bonne partie de mes étés lorsque j’étais plus jeune, et à chaque fois que j’y retourne j’ai l’impression de redevenir une enfant. Les moments les plus simples sont parfois les meilleurs … 

Bref, cette fois ci pas de Noirmoutier mais un vivier à côté de la maison qui fera l’affaire !

J’avais envie de changer des traditionnelles palourdes à l’ail qui sont pourtant un régal, mais vous connaissez mon attirance pour l’Orient … J’ai imaginé pour cette recette d’y ajouter du basilic thai (j’ai la chance d’avoir ramené lors de mon dernier voyage au Vietnam plein de graines dont des variétés différentes de basilic thai). Il y en a désormais plein le jardin et surtout no pesticides !!!

Et cerise sur le gateau, ma soeur est rentrée du Japon avec un précieux cadeau : de l’ail noir ! Je ne sais pas si vous connaissez ce produit, c’est assez rare d’en trouver, mais c’est possible de vous fournir dans les épiceries japonaises. Je suis absolument fan de ce goût. Bien sûr, on n’en utilisera pas beaucoup car c’est un produit assez onéreux mais quel délice !!!

De plus, c’est un super super aliment ! L’ail blanc est déjà très bon pour la santé mais l’ail noir est encore plus puissant. Il s’agit en fait d’ail blanc qui a été fermenté dans des conditions particulièrement humides. Les scientifiques font notamment état de son action antioxydante et détoxiquante puissante, ainsi que de son effet protecteur au niveau du foie, des reins et du système cardiovasculaire. Rien que ça 🙂 De plus, contrairement à l’ail blanc, il ne donne pas mauvaise haleine !

Niveau goût, l’ail noir a en effet un petit côté sucré voire acidulé, et sa texture est très fondante … voilà, un bonbon en quelque sorte !

Place maintenant à la recette ; ce plat est d’une simplicité et rapidité désarmante. 

Recette des palourdes à l’ail noir et au basilic thai.

Ingrédients : 

Pour une entrée pour 2 personnes, il vous faudra :

  • 700 g de palourdes ;
  • 4 ou 5 branches de basilic thai frais ;
  • 3 gousses d’ail noir

Préparation des palourdes :

Soit vous allez les chercher vous même et dans ce cas il faudra que vous les fassiez dégorger une nuit (les mettre dans un sceau avec de l’eau de mer), soit vous allez les acheter chez votre poissonnier et le plus souvent elles sont déjà dégorgées donc plus rien à faire !

Préparation du basilic thai et de l’ail noir :

Lavez le basilic thai et effeuillez-le puis ciselez-le;
Enlevez la peau des gousses d’ail et hachez la très grossièrement.

Cuisson du plat :

Mettre les palourdes dégorgées dans une casserole et couvrir. Chauffez à feu assez fort et versez la moitié du basilic thai ainsi qu’une gousse d’ail noir hachée. Lorsque les palourdes sont ouvertes c’est cuit !!! Versez alors le reste du basilic et de l’ail noir, bien mélanger le tout et servez.

J’aime avoir à coté de ce plat une petite tartine de pain grillé sur laquelle j’ai mis une goutte d’huile d’olive avec de l’ail noir écrasé dessus…..

Bonne dégustation et j’espère que vous apprécierez cette recette autant que moi !

NB : Lors d’un salon à Saint Gilles Croix de Vie, j’ai découvert un petit producteur d’ail noir en France. L’ail est un peu différent de celui du Japon mais il est très bon ! Le producteur est un vrai passionné comme on les aime… Le site est disponible juste ici.

[et_pb_comments_1 _builder_version= »3.10.2″ /]

INSTAGRAM

Pin It on Pinterest