Le kéfir est une boisson fermentée légèrement pétillante, très rafraichissante et bonne pour la santé ! C’est aussi une boisson qui est presque gratuite puisque les grains ne se vendent pas, ils se donnent.

Cette boisson venant du Caucase est surtout pour moi ma Madeleine. Laissez moi vous expliquer ; ma mère n’aime pas trop cuisiner. Il faut que ce soit bon, mais surtout que ça aille vite ! Les proportions et les ingrédients ne sont pas toujours (jamais) suivis, et c’est un peu la reine de l’impro en cuisine ! Mais le kéfir, c’est autre chose. 

Tout d’abord elle respecte avec soin toutes les étapes nécessaire à la fermentation (en passant par le nettoyage scrupuleux et sans produit vaisselle des bocaux, aux temps de fermentation etc…). Ensuite, pour la réalisation du kéfir, et bien elle a sa propre recette ! Et elle est immuable ! Je n’ai pas testé d’autres kéfirs pour comparer, et je crois d’ailleurs que je n’en ai pas tellement envie. Pour moi c’est le meilleur car c’est celui de maman 🙂 

Surtout, il me renvoie à ces moments d’enfance et de partage en famille.  

Je buvais cette boisson lorsque j’étais plus jeune, quand je ne m’intéressais pas encore à la cuisine (ou de très loin car j’ai toujours adoré bien manger). Ensuite, nous n’avons plus eu de kéfir pendant longtemps, mais depuis quelques années le kéfir a refait son apparition, et tout le monde à la maison est content ! On fête les retrouvailles en famille et Maman fait son kéfir. 

Je trouve cette boisson formidable. Bien sûr je ne suis pas scientifique mais j’aime quand même comprendre comment fonctionne les choses, pourquoi on obtient tels résultats en mélangeant tel ingrédient avec un autre … Il y a une partie de chimie inhérente à la cuisine qui est absolument passionnante. Et la fermentation est un vaste sujet ! Je viens d’ailleurs d’acheter le super livre de Camille Oger et Luna Kyung « L’art de la fermentation » pour me documenter et essayer de comprendre un peu ces mécanismes. J’ai un ami qui travaille sur ce sujet, mais côté scientifique ! J’ai hâte d’en savoir un peu plus.

Mais en attendant, voici ce que je peux vous dire.

Il existe des grains de kéfir de fruit (appelé aussi kéfir d’eau ou tibicos) et des grains de kéfir de lait.

Moi j’utilise les grains de kéfir de fruit. En les plongeant dans de l’eau sucrée, on obtient alors une boisson légèrement pétillante. Les grains de kéfir, qui sont des ferments vivants, se multiplient par division. C’est à dire que des petits grains grossissent, se séparent et grossissent et ainsi de suite. Mais ce qui est passionnant c’est que l’on ne sait pas fabriquer à proprement dit ces grains.

Cet été nous avons fait le kéfir ensemble, et  je vais vous donner sa recette.

Il vous faut :

  • 1 passoire en plastique
  • 1 cuillère à soupe en plastique
  • 1,5 litre d’eau de source ou filtrée
  • 3 rondelles de citron vert bio
  • 2 figues bio sèches
  • 3 cuillères à soupe de sucre de canne
  • 2 cuillères à soupe de grains de kéfir
  • Un bocal (non lavé au produit vaisselle)

Pour la réalisation du kéfir :

Mettre les grains de kéfir au fond du bocal, ajouter le sucre, les rondelles de citron, les figues puis verser l’eau dessus. Mettre un torchon sur le bocal sans le refermer et laisser à température ambiante environ 2 jours. Une fois que les figues remontent à la surface, retirer à l’aide d’une cuillère en plastique les figues, citrons, et filtrer avec une passoire fine en plastique et mettez la boisson dans des bouteilles en verre et les placer au frigo. On obtient une boisson gazeuse. Attendez encore une journée puis dégustez ! A conserver quelques jours.

Cette boisson est vraiment désaltérante. Attention toutefois à ne pas en boire trop quotidiennement ( 1 à 2 verres maximum).

0 commentaires

POSTER UN COMMENTAIRE

INSTAGRAM

Pin It on Pinterest